Follow:
Accueil, L'art d'être parents, Ma life, Parentalité, Un peu de moi

Bye bye Chère Nounou…

nounouEncore 10 jours.

Dans 10 jours nous nous séparons de notre Nounou. Elle garde Jules depuis qu’il a 9 mois et Tom depuis ses 4 mois. Je pensais que la séparation serait douloureuse. Finalement, même si cela m’attriste un peu,  j’attends ce moment avec impatience. Cela fait un an que les problèmes lies à l’organisation de la garde des enfants me courent sur le haricot (j’en parlais déjà ici avant l’arrivée de notre 2è). D’abord pour des raisons financières (rapport au trou béant que cela engendre sur notre budget mensuel) puis ensuite parce que devoir cohabiter en journée avec notre nounou et les enfants m’est devenu presque insupportable.

Je ne suis pas à l’aise en fait. Je ne suis pas à l’aise chez moi. Jusqu’à présent j’ai fait semblant en restant ultra sympathique pour le bon déroulement de notre cohabitation forcée. Mais ces derniers jours,  le compte à rebours est lancé et j’ai hâte de réinvestir notre chez nous.

Hâte de ne plus avoir ce petit stress qui m’oblige chaque matin à remettre l’appartement en ordre et le rendre minimum propre, hâte de circuler tranquillement dans mon appartement sans être confinée dans ma chambre, hâte d’écouter Julien Doré comme je le souhaite, hâte de ne pas être tentée d’aller voir Tom si la Nounou l’a laissé 2 minutes pour descendre la poussette, hâte de ne plus prévenir quand je vais m’absenter et revenir, hâte de ne plus me sentir de trop chez moi.

J’ai également hâte de mettre fin à cette relation tripartite qu’est la garde partagée (notre co-famille, notre nounou et nous). Après plus de 3 ans de garde partagée, je m’aperçois ne plus supporter d’être liée en permanence à l’organisation des autres (comme attendre 19h que l’autre petit garçon reparte chez lui, s’entendre sur les vacances des uns et des autres). Au même titre que devoir imposer un rythme qui n’est pas le sien à Tom sous prétexte qu’il faut aller chercher les plus grands à l’école à 11h30 ou 16H30 (ce qui l’oblige au passage à prendre tous ses goûters hiver comme été dans sa poussette).

En fait, j’ai tout simplement soif de liberté quant à la gestion de mes enfants.

Evidemment, c’est le fait de travailler à la maison qui me permets de penser ainsi. Avoir un job à temps plein ne me permettrait même pas d’avoir ce début de raisonnement d’ailleurs. Je vivais très bien la garde partagée lorsque je travaillais « pour de vrai », dans un bureau j’entends. Mais à l’époque les choses étaient plus simples aussi. La garde partagée n’était pas à notre domicile et seul Jules était gardé. L’arrivée d’un 2ème et le fait de me retrouver à bosser à la maison depuis l’année dernière a changé sérieusement la donne.

Les 2 mois de préavis imposés avant son licenciement m’ont permise de faire le deuil de cette situation vis-à-vis des enfants qui sont forcément attachés à elle. Je ne sais quels souvenirs Jules gardera de sa nounou. Le fait qu’il soit dans un rythme scolaire à temps plein dés la rentrée en mars  me rassure aussi beaucoup.  L’autre petit garçon gardé avec lui étant scolarisé dans une autre école depuis septembre, pour conserver ce schéma de garde, nous avions fait le choix de ne pas mettre Jules à l’école l’après midi (ça a eu le mérite qu’il entre en douceur en 1ère année de maternelle).

A 16h30 désormais ce sera moi ou une baby sitter qui ira le chercher.

Jules aura alors un vrai rythme scolaire, un emploi du temps clair, exit les questions quotidiennes : « qui vient me chercher a l’école ? » Je mange à la cantine ce midi ? ».

Désormais les choses seront « simples » : cantine tous les midis,  école toute la journée et le mercredi je garde les enfants. Pour ce qui concerne Tom, l’organisation est moins évidente puisque pour l’heure je n’ai pas concrètement de mode de garde officiel. Mon chouchou n’ayant pas encore l’âge requis pour être accueilli en halte garderie (oui, oui dans le 9ème, en dessous de 12 mois : les haltes garderie n’accueillent pas les bébés…pfffff).

Il aura 12 mois, le 13 avril prochain…En attendant, nous allons donc passer « un peu » de temps ensemble. Juste lui et moi, un mois….Le challenge sera de réussir à trouver de correctes fenêtres de tir pour bosser, à défaut j’appellerai notre baby-sitter à la rescousse…

Bye bye Jeanne, je garde mes remerciements pour la semaine prochaine….

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Share:
Previous Post Next Post

You may also like

No Comments

Leave a Reply