Follow:
Accueil, Ma life, Un peu de moi

En ce moment dans ma tête c’est le dilemme….

Dilemme, dilemme, dilemme…..

Depuis 3 mois, suite à une séparation disons « forcée » avec mon employeur je ne travaille plus, et depuis le 3 juillet, je fais partie du Club des Demandeurs d’emploi.

Depuis 3 mois, je suis non seulement à la recherche d’un emploi mais aussi de moi….

Depuis 3 mois, une question tourne en boucle, faut-il continuer dans le domaine d’activité qui est le mien depuis 10 ans et exercer un job dans lequel je ne me retrouve (peut-être) plus ?

Depuis 2 mois, j’ai commencé un bilan de compétences, je croyais que ça m’aiderait à y voir plus clair mais en fait non….

Hier j’ai passé deux entretiens : l’un était mon premier rdv à Pôle Emploi, l’autre pour un job qui colle pile poil à mon profil pro.Pour Pôle Emploi, inutile de vous raconter tant ce fut ridicule de néant, quant au second rdv, il s’est bien passé, je n’ai plus qu’à leur donner ma décision, il restera à nous entendre sur la rémunération. Je vous l’accorde, j’ai beaucoup de chance rapport au contexte actuel où le chômage n’a jamais été aussi haut de pouvoir retrouver un job aussi facilement…C’est cool me direz vous, mais forcément il y a un « mais » à ce joli tableau. Comme un frein qui retient mon enthousiasme….Habituellement, je sais pourtant ce que je veux dans la vie, je pèse le pour et le contre et hop c’est tranché. Mais là, je ne sais pas décider, ai-je envie de m’inscrire à nouveau dans un contexte de boulot en entreprise ? J’entends avoir des collègues de travail à qui on doit faire risette ? Des collègues avec qui on doit aller déjeuner à la cantine à 12h15 ? Ai-je envie de déprimer tous les dimanches soir à l’idée de retourner bosser ? Ce que je vais y faire 8h par jour va-t-il m’éclater sans me barber ? Serai-je considérée à ma juste valeur ?

Et dans tout ça, où caser le projet Second Baby ? On remet ça à l’année prochaine hein, parce que débarquer fraîchement à un nouveau poste et annoncer sa grossesse dans la foulée ce n’est pas forcément faire preuve d’une super motivation….Vous vous demandez pourquoi je réfléchis autant hein ? Tout simplement, parce-que la raison est là, ce poste me tombe dans le bec, cela se reproduira-t-il ?Et puis le bureau n’est pas loin de chez moi et le quartier plutôt très sympa,  des jours de congés à gogo…..Ma voix intérieure, me dit de ne pas y aller mais ma raison prend le dessus et lui dit d’y réfléchir à deux fois…..Donc je cogite, je cogite, je cogite……

Et puis dans tout ça il y a ce blog….et le temps que j’y passe avec ce plaisir illimité d’écrire.Les heures passent vite, j’adore partager avec vous mes trouvailles, tant pis si mes articles ne sont pas beaucoup lus, j’aime farfouiller sur Facebook, j’aime être excitée à l’idée d’avoir une super idée d’article,  j’aime trouver de jolis blogs, j’adore fureter sur Pinterest pour alimenter mes tableaux de pins, j’aime découvrir de nouveaux créateurs, j’aime être chez moi, j’aime être libre de mon emploi du temps. Alors je réfléchis encore et toujours, je me dis que je pourrais peut-être devenir Community Manager, pourquoi pas avec une bonne formation, puis mon blog est une bonne carte de visite…..Mais bon, parlons franchement, ai-je envie d’être payée des clopinettes ? Et à 35 ans, avoir un statut de junior, bof non ??

La dernière option, et c’est pour vous dire à quel point  mon cerveau bouillonne et part dans tous les sens actuellement : ouvrir une boutique de déco en province (dans ma ville d’origine)…

Ce projet me grise à chaque fois que j’y pense, mais là aussi il y a un MAIS : ce projet nécessite de quitter Paris, je vous passe le fait de tirer un trait sur mes 5 années d’études de droit et la crainte de mes proches quand j’évoque ne serait-ce que l’idée…(« Oulala c’est risqué par les temps qui courent d’ouvrir un commerce… », ok merci, pour l’encouragement on repassera….) Et cette idée me fait terriblement peur, j’adore tellement circuler librement dans Paris comme une touriste, aller à droite à gauche en un coup de métro ou bus, et puis sans Paris, ce blog n’existerait pas, Paris est ma meilleure inspiration. Mais Paris aussi connaît son MAIS : vivre à Paris coûte horriblement cher, il serait indécent de vous avouer combien nous dépensons tous les mois pour notre loyer et la nounou.

Ma situation financière vient de changer et le coût de la vie parisienne me fait d’autant plus peur (même si certes, j’ai aussi la chance de ne pas être seule). En Province, notre qualité de vie serait différente avec un coût de la vie moindre et un appartement beaucoup plus grand, mais un choix pour les sorties, restau, activités avec les enfants assez restreint je pense,

Et pour Choubidou, quel choix doit-on faire ? Le faire grandir à Paris où ses parents sont enferrer dans une logistique stressante ou en province là où il pourra faire du poney sans que ce ne soit un casse tête mais avec le risque de le priver d’une culture sans limite ??

Voilà le topo Messieurs Dames ! Il y a des périodes dans la vie où des choix importants sont à faire, je suis en plein dedans. Acheter un appartement à côté de ça c’est de la gnognotte, je vous promets !

3 mois, 3 idées, impossible de me positionner.

Et vous, avez-vous déjà été dans cette situation de doutes ? Avez-vous fait le grand saut et quitter Paris ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Share:
Previous Post Next Post

You may also like

11 Comments

  • Reply mimi cerise

    Bonjour, je me retrouve complètement dans ton post du jour. Moi aussi, bac+5 en droit. Perso, j’ai un job depuis 8 ans, ça va, mais je fais mon boulot c’est tout, sans me faire plaisir, sans m’épanouir véritablement. Quand j’entends mes collègues dire « oh c’est passionnant ce nouveau cas d’espèce … » et bien moi, plus jamais je ne le dis ou le pense. Moi aussi je rêve d’ouvrir une boutique mais je n’ose pas sauter le pas, prendre le risque. Alors, comme compromis, j’ai conservé mon job à temps partiel en guise de sécurité et j’ai ouvert une boutique en ligne et je fais des ventes à domicile, des expos. Cela me permet de m’épanouir dans la création, la rencontre virtuelle ou non avec les gens me fait du bien. Aujourd’hui, tu es dans la réflexion, pas évident. Je dis toujours, il faut se faire plaisir …j’ai peur d’avoir des regrets … Bon courage !

    17 juillet 2013 at 13 h 24 min
  • Reply Alicia

    On en a déjà parlé, et je comprends tout à fait ton état d’esprit.
    Etant community manager et rédactrice web, c’est un milieu difficile… et mal payé. Le job est génial, si tu as la possibilité de bosser en freelance et donc à ton compte c’est encore mieux… Mais ce n’est pas facile. Il faut peser le pour et le contre !
    L’idée de la boutique en province, ça ne me surprend pas. Ca t’irait tellement bien ! Mais être à son compte = ne pas compter ses heures = délaisser famille et blog… Toutes tes interrogations, je me les suis posées et me les pose encore…
    Et pour le job : c’est vrai que sur le papier, ça a l’air d’être le top !
    Courage, je suis sûre que tu trouveras ta voie. Que ce soit l’une de ces pistes là (qui sont toutes topissimes) ou une autre !

    17 juillet 2013 at 15 h 24 min
  • Reply Sophie de Zoé dans les étoiles

    On en a déjà parlé ensemble et tu sais ce que j’en pense hein? 🙂
    A te lire, tu sembles avoir beaucoup plus d’enthousiasme pour une vie plus calme (culturellement) en province mais plus épanouissante professionnellement. Sauf qu’ouvrir une boutique physique (c’est le cas?), c’est une avance en trésorerie et donc un risque évident. Après, comme j’ai lu sur fb récemment, « la vie commence vraiment là ou votre zone de confort s’arrête » ! (fb devient une source, ca craint!)…
    Moi j’ai sauté le pas (après une année à me poser les même questions que toi) et je ne regrette pas une seconde ma décision. Plus de stress et d’incertitudes quant à l’avenir mais qu’est ce que je m’éclate en travaillant ! Le dimanche soir est devenu un jour presque attendu !
    allez courage Aude et n’hésite pas à me contacter par MP si besoin…

    17 juillet 2013 at 19 h 54 min
  • Reply Chris

    Hello aude
    Je me retrouve dans ce que tu vis, à une différence près j’ai encore un job mais que j’exerce de plus en plus sans enthousiasme
    Je vis difficilement la vie parisienne stressante, les transports en commun et me dis que je gâche ma créativité en restant ici
    Mon rêve partir aussi en province et ouvrir mon atelier….:-( maman de 3 enfants en bas âge – tu connais ma situation – je pense d’abord à notre confort de vie à tous … A notre bpn niveau de vie, vacances aux sports d’hiver, voyages à l’étranger….et moins à mon epouissement personnel… Peur de mettre en péril notre équilibre familial … Donc je crains de ne pouvoir répondre à ton dilemme …mais je pense très fort à toi tu le sais… Cette décision t’appartient et discussion avec ton conjoint 😉
    Ne pense qu’il ne faut pas forcément écouter nos parents d’une autre génération même s’ils veulent notre bien ils demeurent parfois un peu trop frileux pour imaginer nous lancer dans de nouveaux projets
    Biz

    18 juillet 2013 at 0 h 04 min
  • Reply Julie de Jadhéo

    Je pense qu’on ai beaucoup à être amené un jour à tant de questions…
    Pour ma part j’ai profité de mon congé parental à 50% pour sauter le pas avec ma boutique dont je rêvais tant, ce qui me permettais de prendre moins de risque. Je ne regrette pas au contraire j’aurais pleins de regrets si je ne l’avais pas fait.
    Je pense que si tu « peux » actuellement le faire (autant déménager que changer de voie) fais le, lance toi, fais toi plaisir 🙂

    N’hésite pas à me contacter au besoin 😉
    Bises

    18 juillet 2013 at 10 h 43 min
    • Reply admin

      Merci bcp Julie pour ce gentil message 🙂
      à bientot
      aude

      23 juillet 2013 at 14 h 34 min
  • Reply Hélènepetitvillage

    Oh que oui je l’a connait, cette année c’était ça, et c’est encore ça ! le pole emploi je connais ….

    22 juillet 2013 at 16 h 55 min
  • Reply Anne

    Courage, il y a parfois des choix complexes à faire…
    Je vais y faire face moi aussi dans quelques années et j’imagine bien comme ça va bouillonner dans ma tête…
    Je pense qu’il faut réfléchir avant tout en fonction de notre famille car finalement c’est bien ça la seule vraie importance…à Paris ou ailleurs, à son compte ou pour les autres,c’est eux qui nous donneront l’envie de s’ y mettre à fond et de faire de nouveaux projets!
    En tt cas Paris sera toujours là, la province aussi, alors rien est irréversible et les enfants s’adaptent super bien… Tt ça reste facile à écrire plutôt qu’à vivre, je me doute bien…
    Alors plein de courage pour toutes ces questions à résoudre, et bon week end sous le soleil!

    Anne’cdotes
    http://anne-cdotes.fr/

    30 juillet 2013 at 8 h 45 min
    • Reply admin

      merci bcp Anne pour ton message et tes encouragements…:)

      8 août 2013 at 13 h 25 min
  • Reply ZabouVintage

    Bon, ton post me parle vraiment très fort.
    J’ai passé 5 ans à faire des études(dont 4 de droit), 10 ans à travailler dans les RH…
    Bref j’ai quitté mon dernier boulot, fait mon 3ème bébé. Après le bilan de compétence qui confirme un fort besoin d’autonomie et une forte créativité, j’ai passé le pas et je travaille depuis quelques mois sur mon projet de valorisation d’articles vintages. Je vibre dès que j’en parle et je suis à fond mais il faut avouer que parfois la solitude du créateur est un peu pesante. Mais je ne regrette pour rien au monde ce choix, j’ai jeté (euh non donné à une bonne œuvre…) mes petites jupes et ensembles stricts (beurk…) et suis enfin en paix avec moi-même. Bon moi c’est peut-être plus facile car j’habite en province mais de toute façon avec 3 enfants le théatre, les expos…ben faut quand même se dire que la vie change et les envies aussi. A la place je contemple mes 3 loulous qui courent tous nus dans le jardin quand il fait chaud et qui font la grimace quand ils goutent les groseilles du jardin… Quand je craque je file boire des mojitos avec des copines sur Grenoble. Allez bon courage pour tes questions sans fin. Moi je crois qu’il faut écouter la petite voie que l’on a au fond de soi et lui faire confiance…Mais avant il faut bien travailler à ton projet et quand tu es prête tu largues le boulot alimentaire!
    Bon courage à toi.
    Au plaisir d’échanger!

    7 août 2013 at 17 h 24 min
    • Reply admin

      merci !! nous sommes nombreuses à avoir fait des études de droit pour finalement se rendre compte que ce que nous faisons au quotidien nous ennuie profondément….je t’admire et t’envie d’avoir fait le pas, quand tu dis que tu vibres, je vois bien…quant aux fringues, bien d’accord avec toi aussi, je suis en short et en tongs depuis 1 mois et j’adore, c’est moi et puis c’est tout ! c’est génial ce que tu fais : valoriser des articles vintage wouah…chiner et tout et tout…as tu un site internet que j’aille voir ça 🙂
      bonne journée à toi
      Aude

      8 août 2013 at 13 h 31 min

    Leave a Reply