Follow:
Accueil, Ma life, Run Baby Run, Un peu de moi

J’ai besoin de faire du sport !

jogging-running-sport-parisJ’ai toujours aimé le sport. Petite j’ai fait du tennis et j’aimais bien faire le cross de mon village. Fan des émissions de Véronique et Davina (toutouyoutou), je suis sûre que mon amour du sport vient de là (Mesdames, merci !). Je les regardais en train de transpirer dans leurs jolies tenues et je me disais « Moi plus tard, je ferai ça ». A 19 ans, j’ai pris mon 1er abonnement dans une salle de gym. Depuis, le sport n’a cessé de m’accompagner dans ma vie. Une fois arrivée sur Paris, mon auto-cadeau annuel était un abonnement au Club Med Gym (j’avais à l’époque un CE qui me faisait bénéficier d’un tarif very préférentiel). « Simple » et jeune étudiante que j’étais,  j’y allais 2 fois par semaine et souvent le samedi matin.

Et puis j’ai découvert le jogging,  beaucoup plus économique qu’un club de gym. Au même titre qu’une séance de body combat, courir fait un bien fou ! Ultra complet, le jogging est un défi permanent avec soi-même. Il se pratique où on veut et quand on veut. C’est en plus un sport gratifiant qui booste la confiance en soi. Les efforts sont récompensés assez rapidement, plus on court plus on améliore son temps et plus on est fière de ses performances. Bref, je suis accro. C’est pour dire : j’ai accouché le 16 août de Jules et le 11 septembre je faisais mon 1er footing post accouchement. Un besoin. Un besoin physique de maîtriser et réinvestir mon corps mais aussi un besoin mental de me retrouver seule et libre et de savourer un moment rien qu’à moi. (Nota : il ne faut pas suivre mon exemple hein, les pros du périnée me taperaient sur les doigts, à juste titre, cette reprise prématurée du sport n’est trop conseillée)

Avec l’arrivée de Tom, mes sorties ont sacrément diminué. Je n’ai pas couru depuis le mois de novembre. Je n’ai jamais connu une aussi grande pause sportive. Et puis le fait de le garder tout le mois de mars n’arrange rien et amplifie encore plus ce besoin de m’octroyer quelques moments de liberté et de tranquillité. C’est ainsi que la fatigue, le manque de temps et surtout l’hiver (mon kiffe ultime étant de courir quand il fait chaud) ont réussi à freiner ma motivation. Heureusement, j’ai une petite alternative : la natation,  un sport que je redécouvre depuis 1 mois (cela faisait bien 20 ans que je n’avais pas remis un maillot 1 pièce:)).  Même si je préfère de loin les sensations du jogging, quand il n’y a pas grand monde, nager devient un pur moment de tranquillité pendant lequel j’arrive à mettre mon cerveau sur pause. Et chose très appréciable : je suis contrainte de laisser mon téléphone au vestiaire. En attendant les beaux jours, j’essaie d’y aller une fois dans la semaine.

Heureusement le printemps est là et les températures devraient vite remonter,  j’espère ainsi retrouver ma motivation d’antan et le temps (ce foutu temps…) pour chausser mes baskets et partir visiter ce Paris dont je ne me lasse pas le dimanche matin ….

Et vous addict à un sport ?

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Share:
Previous Post Next Post

You may also like

No Comments

Leave a Reply