Follow:
Accueil, Ma life, Parentalité

La boîte à gros mots

la-boite-a-gros-mots

Depuis la rentrée scolaire, les gros mots ont fait leur entrée dans le vocabulaire de Jules. Je rappelle qu’il a 4 ans et entendre un « p**ain. » sortir de sa bouche, c’est pas joli joli. Il faut avouer que si ces mots sont entendus dans la cour de recrée, nul doute qu’il les entend aussi à la maison. Énervement, manque de patience et tics de langage,  sont souvent à l’origine de notre vocabulaire peu châtié.

Alors j’ai eu l’idée de fabriquer une boîte à gros mots à l’usage de toute la famille. Dés qu’un gros mots fuse, on met une pièce dedans. Ce genre de « système-carotte » fonctionne très bien avec Jules. Il est d’ailleurs toujours très fier de nous faire remarquer que nous avons dit un de ces mots très laids. Cette idée m’a été soufflée par Astrid, ma copine blogueuse à qui je pense désormais très souvent quand mes saintes oreilles entendent un vilain mot de la bouche de mon fils. Elle, ce n’est pas une boîte qu’elle a inventé, mais une voiture ! Je vous invite chaleureusement à aller lire son billet La voiture à gros mots qui est absolument délicieux.

Pour la boîte, pas besoin de mode d’emploi, on ne va pas se la péter Do It Yourself hein. Une boîte à chaussures suffit, faites un trou au milieu, customisez la avec du masking tape histoire qu’elle soit un plus fun, collez sur le dessus un morceau de papier Canson pour pouvoir dessiner proprement dessus. Précision : tu n’as pas besoin d’avoir fait les Beaux Arts pour le faire hein, suis ton inspiration ! Pensez juste à ne pas oublier de fermer le couvercle avec du scotch, sinon ce sera galère, les enfants feront tomber la boîte et ce sera la guerre pour récupérer les pièces vouées à acheter des bonbons.

la-boite-a-gros-motsLa belle boîte trône sur le buffet dans le salon. En dessous vous distinguez un autre système-carotte » qui fonctionne bien également : le tableau des colères dont je vous ai déjà parlé ici : une colère, une croix, au bout de 10, une punition et inversement pour la colonne de gauche, une bonne action (comme dire bonjour spontanément, être sage à l’école) = une croix, au bout de 10 une surprise. Pour la petite histoire hier soir, il a consolé son petit frère qui hurlait parce que je lui avait retiré un raisin des mains, c’était trop choupy, ça me fait penser qu’on aurait du lui créditer son compte de 3 croix au moins 🙂

Vous remarquerez qu’il à très bien compris le système, il s’auto congratule souvent en s’ajoutant lui-même ses croix de bonne conduite et en gribouillant celles du bonhomme en colère. Ce n’est pas grave l’essentiel étant qu’il ait compris la différence entre le bon et mauvais comportement.
la-boite-a-gros-mots
la-boite-a-gros-mots

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Share:
Previous Post Next Post

You may also like

No Comments

Leave a Reply