Follow:
Accueil, Ma life, Parentalité, Un peu de moi

Ne me tiens pas tête mon Petit Gars

Ta Maman t’aime très fort mon Petit Gars, mais il va falloir se calmer. Depuis mardi je suis à nouveau seule avec toi et ton petit frère et crois moi, j’attends avec impatience non pas ton entrée à l’école mais le retour de ta Nounou.

Ta Nounou à qui je ne manquerai de demander si avec elle, tu fais de telles crises dés lors que l’on te dit non. Auquel cas il n’est pas question que tu continues à te comporter ainsi. Cela m’énerve autant que ça m’attriste

Avec ton père, nous ne cessons de te répéter que ce n’est pas toi qui décides. La tête aussi dure que du marbre, ça te passe au dessus du cigare. Surtout avec moi. Je n’ai de cesse de me couper en deux pour vous satisfaire ton frère et toi, tu n’imagines pas l’énergie que je déploie pour y arriver. Dans les mauvais jours, je me surprends même parfois à penser que je suis purement et simplement votre boniche, j’enchaîne les allers retour en cuisine comme un barman, les biberons, les verres d’eau, je range, je ramasse les coquillettes, je passe l’aspi..etc…je déteste quand tout ça s’enchaîne sans que je ne puisse avoir une minute de répit. Sans que je ne puisse faire autre chose, penser à autre chose. Je ne suis pas faite pour être entièrement dévouée à mes enfants jusqu’à l’abnégation. C’est sans doute moche mais c’est ainsi.

En te réveillant tout à l’heure tu as décidé que tu allais regarder la télé.  J’avais décidé que nous allions au parc. Je t’ai même proposé d’aller chercher un goûter à la boulangerie. Le timing était parfait, ton frère venait de prendre son biberon. J’ai trouvé un terrain d’entente pour te faire oublier ta lubie en acceptant de coller quelques vignettes sur ton album Panini. Tu t’es assis, puis tu m’as à nouveau réclamé la télé, j’ai dit non, tu as presque balancé ton album, je t’ai dit d’aller dans ta chambre pour te calmer, tu n’as pas voulu, une fessée est tombée.

C’était tout à l’heure en fin de journée….Tu  as hurlé dans ta chambre. J’ai fini par hurler de rage moi aussi. Quand c’est comme ça, je sors de mes gonds et je me fous de savoir si je te fais peur ou non quand je crie. Sache une chose Mon Fils, ta mère aura toujours le dernier mot. POINT. Le curseur de ma fierté est bien trop élevé pour dire Amen à tes colères et accepter que tu me tiennes tête.

Ce soir je suis épuisée, tant physiquement que psychologiquement. Comme si ça ne suffisait pas, tu as remis ça il y a 30 minutes à cause d’un bonbon. Tu en voulais 2, j’ai dit non et rebelote. Pendant ce temps, ton petit frère de 4 mois est lui sage comme un ange, il dort depuis 1h. Je pense que tu continues à me faire payer son existence. A ce petit jeu non plus, tu ne gagneras pas.

Ton père rentre demain midi, j’attends ce moment comme le Messie….Dés qu’il sera revenu, je compte m’évader de la maison ne serait-ce que 30 minutes histoire de m’aérer la tête. J’en ai besoin, grandement besoin.

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Share:
Previous Post Next Post

You may also like

4 Comments

  • Reply chouquette

    Hummmm la même ambiance qu’à la maison !!! A chaque refus de notre part, on a droit à un enchainement de Non et grognements.
    Vivement sa rentrée !!! Courageeeeeer

    28 août 2014 at 22 h 43 min
    • Reply admin

      Merci Marion, bonne rentrée et bon courage chez toi également 🙂

      29 août 2014 at 13 h 16 min
  • Reply Nanie

    Courage, il vous faut surement un temps d’adaptation à tous. La rentrée va peut-être lui redonner ses repères. Je pense que tu as raison de ne pas céder, tout ça va forcément se calmer. Bon courage !

    29 août 2014 at 10 h 42 min
    • Reply admin

      Merci Mélanie, oui sans doute….patience patience comme on dit…forcément que ça va passer….un jour 🙂

      29 août 2014 at 13 h 17 min

    Leave a Reply