Follow:
Accueil, Ma life, Un peu de moi

Pôle Emploi et Moi : Autopsie d’une rencontre qui a foiré (1ère partie)

04h37….voilà une heure que je suis réveillée, je rumine, je ressasse, je pense à Pôle Emploi. Y a plus sexy comme pensée à 4h du mat’ pensez-vous, je suis assez d’accord, malheureusement j’ai assez peu le contrôle sur le sujet de mes insomnies. Pour la 5ème fois en l’espace de 2 mois et demi, je me suis rendue hier dans mon agence Pôle Emploi. Et comme d’habitude j’en suis ressortie sidérée face à tant d’incompétence.

Il est grand temps que je vous raconte.

J’ai un fort potentiel pour les emmerdes, je dois avoir une personnalité propice à cela, c’est ainsi, alors disons que je fais en sorte d’anticiper au maximum les situations merdiques,  ça fonctionne souvent, parfois non …

Quand en juin dernier, suite à la rupture de mon contrat de travail, j’ai su que j’allais devoir bientôt faire connaissance avec Monsieur Pôle Emploi, une petite voix m’a dit que de cette rencontre imposée naîtraient sans nul doute des histoires rocambolesques à haut potentiel merdique. Et malheureusement ma petite voix intérieure ne s’est pas trompée…..

Moins de 3 petits mois de relation pôle employesque auront suffit pour que je sois à deux doigts de devenir chèvre (façon polie de vous dire que je suis proche de la crise de nerfs, du pétage de câble, du burn out),

Aller, je vous raconte tout ça en 4 épisodes, je vous en livre 2 aujourd’hui, il vous faudra attendre demain pour les 2 autres 🙂

I Premier contact ou la jeunesse de l’âge….

Tout commence mi-juillet dernier par un classique rdv avec un conseiller pour la finalisation de mon inscription faite sur le site web de Pôle Emploi.

<Grosse parenthèse importante pour la suite : j’ai du batailler sévère avec mon ancien employeur les 15 premiers jours de juillet pour obtenir mon Attestation Employeur (vous savez ce document indispensable à Pôle Emploi pour que le dossier d’inscription soit considéré comme complet), ce dernier (en plus du solde de tout compte) ne m’ayant pas été transmis le jour de mon départ de l’entreprise comme cela aurait normalement du se passer. Disons que cette première petite difficulté fut finalement un petit échauffement pour la suite…Faute d’avoir reçu l’original dans les temps, c’est néanmoins avec une copie de cette fameuse attestation (envoyé à temps par mon ex-employeur par mail) que je me présente à ce rdv.>

Donc nous voici à ce 1er rdv : au cours de l’entretien, la conseillère (de 22 ans max) contrôle que les cases du formulaire sont bien remplies, suit à la lettre le process de l’entretien comme elle l’a appris lors de sa récente formation , tente de me refourguer un atelier « faire un cv »…Et me demande dans quel secteur je recherche du boulot, j’évoque alors mon souhait d’opérer peut-être une reconversion professionnelle,

Si je devais dater le début de la détérioration de ma relation avec Pôle Emploi , je dirais : seulement 15 min après notre rencontre,

Pleine d’espoir et revigorée par le bilan de compétence que je suis en train de faire, je lui dis naïvement que j’envisage une reconversion dans le domaine de la communication.

La jeune conseillère (ndlr 22 ans…) me coupe direct la chique en me disant « ah non la communication c’est un secteur complètement bouché, faut pas y penser »

A ce moment là , comment dirais-je …j’ai eu envie de lui lancer « Attends  Gamine, tu vas bien vite en besogne, avant de me faire une conclusion aussi hâtive écoute ce que j’ai à te dire : je suis en train de faire un bilan de compétence, j’anime un blog depuis presque un an , c’est devenu une vraie passion, et de tout ça s’en suit une réflexion autour de mon avenir professionnel qui pourrait se tourner vers le métier de community management, certes le secteur de la com’ est bouché mais j’ai la conviction que Community Manager est un métier d’avenir, ok ?? »

Mais bien évidemment, ce n’est pas ce qui est sorti de ma bouche, je me suis juste fendue d’un regard silencieux bien noir sans rien dire… »Ok merci aurevoir Madame, ce fut un réel plaisir de vous rencontrer, à jamais j’espère ».

Quelques jours après cette entrevue, je reçois un gentil courrier m’indiquant que sous 15 jours si je n’adresse pas à Pôle Emploi mon Attestation Employeur originale, mon dossier sera classé,

Je ne sais pas vous, mais moi ce genre de courrier je n’aime pas ça …alors aussitôt reçu, aussitôt fait , j’ai renvoyé sans tarder ladite attestation par la Poste dare dare …(au passage, Petite dame de 22 ans, j’aurais apprécié que tu me préviennes du caractère urgent et indispensable de cet original…)

Donc je mets l’attestation fraîchement reçue sous pli et hop dans la boîte jaune. C’est là, par ce geste malheureux et pourtant si courant, que la GROSSE mouise pris naissance….

Comme un mauvais pressentiment (et anticipatrice de merde hors pair ndlr), je me vois encore glisser l’enveloppe contenant ce précieux document original dans la fente de la boîte aux lettres en me disant  » Oh la vache j’espère qu’il n’y aura pas de souci d’acheminement avec la schcoumoune que je trimballe.. …. » Mai très vite balayé par un « Oh aller, arrête de voir le mal partout, y a pas de raison… hop ! »

10 jours plus tard je reçois à nouveau une lettre de relance menaçante de mon pire ennemi  déclaré j’ai nommé Pôle emploi (PE) …

Je les appelle, (au passage savez vous que la Hot-Line de PE est payante ? (Une hérésie ne trouvez-vous pas ??), un monsieur très détendu sur le sujet me dit de ne pas m’inquiéter outre mesure, qu’en cette période de congés (nous sommes en août) , la plate forme de traitement du courrier met en moyenne 4 semaines pour traiter le courrier …

Dialogue intérieur avec moi-même : « Ok, donc j’envoie un courrier qui part d’une boîte aux lettres située à moins d’un km de son destinataire et ça met 4 semaines ?  Mais bien sur…soit …bon, je ne m inquiète pas alors…. » Après tout, pourquoi ne pas être optimiste pour une fois ?

Je mets cela de côté, et deux semaines après , je rappelle , toujours rien, mon dossier n’est toujours pas complet pour PE.

Nous sommes fin août , je pars bientôt en vacances et pour me les assurer sereines je décide de gérer la situation moi-même en rappelant mon ex-employeur pour lui demander de me délivrer une nouvelle attestation originale. Une fois reçue (et après avoir reçu une première fois une simple copie et non un original du document….aaargghhhhh) je  file chez PE la déposer en mains propres. Mon dossier est enfin complet, soulagée , je pars en vacances en me disant que désormais tout va rouler.

II La demande de prise en charge pour une formation ou comment j’ai rencontré un gardien de chèvres…

Impossible également de ne pas vous raconter l’épisode de mon entrevue fin août avec un autre conseiller (merdique elle aussi comme de bien entendu). Un rdv de 10 min top chrono avec un Monsieur s’auto proclamant mon conseiller et qui m’a « gentiment » éconduite en me riant presque au nez lorsque j’ai osé lui demander si PE prenait en charge une partie (même symbolique) de la formation que je souhaitais suivre …Comment vous d’écrire sa tête lorsque je lui ai donné le montant de cette formation  ?

 » Médias sociaux et community management  » mais pour quoi faire ? A ce prix là ? Nan mais vous vous rendez compte ?? Y a vraiment des organismes qui se foutent de la gueule du monde ! »

Au regard de la dégaine qu’il avait, sans doute un ex hippie ayant élevé des chèvres dans le Larzac, en effet je peux comprendre que le montant de ma formation ait pu le heurter , mais tout de même …C’est franchement à se demander comment sont formés ces gens là dont la fonction est pardon ? Conseiller ?? Pour aider les gens à retrouver du travail ? Allons bon….

En sortant de là je me suis dit que j’avais de la chance d’avoir une certaine force de caractère pour que ce genre d’attitudes finalement vexantes ne m’atteignent pas trop. Comment ces gens-là peuvent-ils prétendre vous aider à trouver le ressort nécessaire pour rebondir ?? Un projet de reconversion réfléchi qui mûri de jour en jour , une volonté de formation, je n ai pas « chôme » si je puis dire depuis 2 mois. Je n’attends aucun laurier, mais m……. un peu d’écoute c’est trop demandé ?!

Donc 2ème épisode ubuesque…Et non seulement à ce moment précis mon dossier pour mes indemnisations fin août n’est toujours pas géré mais en plus j’ai le droit de financer moi-même ma formation, comme le chante Stromaé : c’est FOR-MI-DA-BLE…..vraiment FOR-MI-DABLEEEE !

Et puis comme il n’y a jamais de 2 sans 3, tenez-vous prêt demain pour les 3ème  et 4ème épisodes, surtout le 4ème qui dépasse l’entendement, celui qui me fout les nerfs, celui qui m’a empêché de dormir cette nuit, celui qui fait que je ne dormais pas là à 5h40….

La suite demain !

Si toi aussi tu rencontres des mésaventures avec Pôle Emploi, n’hésite pas à apporter un petit commentaire, on se sentira moins seul(e) 🙂

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Share:
Previous Post Next Post

You may also like

1 Comment

  • Reply Sheily

    Si tu lis ce commentaire, c’est qu’ils passent sur IE et pas sur chrome !
    Je voulais juste dire que ton billet me paraissait curieusement familier. Je ne vais pas te refaire mon parcours, mais j’aurais pu écrire l’article à ta place ;-)!

    4 octobre 2013 at 16 h 29 min
  • Leave a Reply