Follow:
Accueil, Tests

Quand RGO rime avec Thalasseo

Il y a 2 semaines, j’ai eu la chance d’être conviée par l’équipe du magazine Parole de Mamans à participer à une table ronde d’information et d’échanges avec un médecin autour d’un sujet bien connu des Mamans (mais pas que car il concerne aussi les femmes enceintes et les adultes)  : le RGO.

Motivation ultime pour m’y intéresser : le rendez était donné à Versailles dans un lieu splendide : au Trianon Palace et pour notre remercier de notre participation nous avons eu droit à un après midi coconning/bien être au Spa Guerlain de l’hôtel gracieusement offert par Thalasseo.

Mais d’abord parlons RGO !

P1030481

Il y a RGO et RGO

Pour celles qui l’ignorent encore le RGO signifie Reflux Gastro Oesophagien. A 3 mois, mon fils a connu un tout petit épisode de RGO très vite réglé avec du lait épaissi.

Savez-vous qu’il y a 2 types de RGO ? le RGO physiologique et le RGO pathologique.

Pour résumer, le type de RGO qu’a connu Choubidou n’était qu’un simple RGO phisiologique lié à l’immaturité du muscle de l’œsophage. Un muscle pas encore assez fortiche qui laisse remonter le lait en somme. Ce type de désagrément disparaît vers les 9-12 mois de l’enfant (la position assise aidant l’œsophage de bébé à ne pas régurgiter), les médecins estiment même qu’un reflux peut ne pas être anormal jusqu’à 2 ans.

Pour ce qui du RGO dit pathologique, là c’est plus compliqué, le bébé pleure pour prendre ses biberons, et fini même par refuser de prendre ses repas. Quand ces symptômes persistent, n’hésitez pas : il faut filez chez votre pédiatre !

Ça concerne qui ?

Personnellement j’ai découvert le RGO en devenant Maman, je n’en avais pas entendu parler avant. Savez-vous que le RGO ne concerne pas que les bébés ?

Pour ma part, enceinte ou pas, j’ai la chance de ne pas connaitre ce type de désagrément, sous l’effet de la pression de mon utérus qui grossit, disons que mon estomac s’en sort plutôt bien ! (moi c’est plutôt ma vessie qui prend cher !)

Un peu tabou car pas très glamour il faut l’avouer, les remontées acides peuvent toucher tout le monde : stress et mauvaise alimentation en sont notamment la cause.

Dans ce cas précis, en plus d’éviter une alimentation grasse et de privilégier des aliments épais ou de dormir dans un lit surélevé (pour les femmes enceintes) un traitement médical est nécessaire pour compenser ou effacer les effets de l’acide sur l’estomac.

Comment traiter le RGO ?

Il existe 2 types de médicaments pour traiter le RGO : les anti-acides et les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP).

En fonction de la fréquence des remontées acides, il faudra privilégier l’un ou l’autre : on estime que dés lors qu’un tel désagrément revient régulièrement à raison d’une fois au moins par semaine, les IPP sont alors plus adaptés car ils ont l’avantage de stopper les sécrétions acides de l’estomac (tandis que les anti-acide ne font que compenser cet acide).

Le Mopralpro est un IPP par exemple. Sachez d’ailleurs Chères Femmes Enceintes que ce médoc peut vous être prescrit ou recommandé par votre pharmacien. Par contre pour vos bambins, c’est impérativement vers le pédiatre qu’il faudra vous tourner avant de leur en administrer.

Un grand Merci à Parole de Mamans pour cette matinée instructive !

En bonus un petit aperçu de mon après-midi au Spa Guerlain du Trianon Palace, un très bon moment de détente partagé avec des copines blogueuses. Nous chacune eu droit à un soin d’une heure, même verdict pour nous toutes : un instant absolument divin d’où nous sommes ressorties détendues et reposées, et pour ma part avec une peau de bébé et 10 ans de moins (si ! je vous jure !!)

Merci Thalasseo !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Share:
Previous Post Next Post

You may also like

No Comments

Leave a Reply