Follow:
Accueil, Les regarder grandir, Ma life, Parentalité

Un Noël sans préjugés que diable !

Image de prévisualisation YouTube

Comment ne pas partager avec vous cette très jolie vidéo qui tourne depuis peu sur les réseaux sociaux ? Aux oubliettes les préjugés et les stéréotypes, c’est ce qu’ose faire la marque U avec ce tout nouveau spot engagé : Un Noël sans préjugés. Déjà en 2012, l’enseigne avait innové en ne proposant plus de segmentation filles-garçons dans son catalogues de jouets, elle persiste en 2015 en nous délivrant un message fort : « Dès la naissance, les enfants sont conditionnés » ; pourtant, « il n’existe pas de jouets pour les filles ou pour les garçons, mais des jouets, tout simplement ». Je ne peux qu’adhérer à ce principe. J’oserais même aller plus loin en affirmant que c’est à nous parents d’inculquer cela à nos enfants en essayant de résister aux sirènes du marketing. Oui une fille peut avoir un déguisement de SuperHéro, oui un garçon peut jouer avec une poupée ou aimer le rose.

Et pourtant….Et pourtant, je vous dis ça et regardez mes wishlist de Noël pour mes fils….Tout y est « genré » petits garçons. Voyez vous une Barbie là dedans ? Arrrrf tout ça n’est pas si simple hein ! Il faut l’avouer, nous sommes conditionnés, point barre. Voyons en cette belle vidéo une piqure de rappel et arrêtons-nous 2 secondes sur nos propres comportements à l’égard de nos enfants. Faites donc le bilan chez vous, en avez vous ne serait-ce conscience, tentez vous de combattre ces idées reçues au quotidien ?  Vous avez 2h 🙂

De mon côté, j’en ai conscience (et c’est déjà pas mal), sans doute parce que j’ai 2 petits garçons mais surtout parce que je suis issue d’une fratrie de 3 sœurs. Les filles et les jouets pour filles ça me connait. Saupoudrez le tout de mes convictions personnelles, je peux vous dire qu’à la maison au milieu de 3 gars, je rectifie le tir très vite quand ça dérape. J’ai par exemple le poil qui se hérisse quand j’entends Jules me dire que « les filles c’est moche » ou « y a que les garçons qui courent vite », ce à quoi je réponds avec un malin plaisir : « ah bon, Mamam quand elle met ses baskets elle court pas vite peut être ? ».

A côté de cela, il m’est carrément naturel de lui offrir un caddie, une cuisine (dont je vous ai déjà parlé ici), de lui montrer Cendrillon,  ou encore d’acheter une poussette à mon petit dernier. Je n’ai également aucun souci à le voir jouer avec mes Petits Malins (si tu as moins de 35 ans, tu ne sais pas ce que c’est, pour toi c’est les Sylvanians :)). Et puis pour ce qui est de la cuisine (la vraie), chez nous c’est Papa qui s’y colle (d’ailleurs) pour la formation (on commence doucement avec la pâtisserie mais j’espère bientôt les initier aux courses et au gratin dauphinois afin que nos dimanches soient encore plus paisibles….;). Pas question d’en faire des machomen nos Minus. Ça non hors de question. Eux aussi, pousseront le caddie, feront le ménage, sauront faire tourner une lessive et changer une couche comme leur père (et ce n’est pas ironique). Aux pontes du marketing de s’ancrer cela dans la tête et d’oser évoluer un peu en ce sens….A bon entendeur…Joyeux Noël sans préjugés !

un-noel-sans-préjugés-nozenfantscheris-blog

un-noel-sans-préjugés-nozenfantscheris-blog

un-noel-sans-préjugés-nozenfantscheris-blog

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Share:
Previous Post Next Post

You may also like

No Comments

Leave a Reply