Follow:
Accueil, Ma life, Parentalité, Tests

Yo Ma Yoyo Babyzen !

yoyo-babyzen-poussette-yoyo0+
On ne peut pas dire que ces temps-ci mes sorties soient super funky mais elles ont le mérite d’être nettement moins stressantes qu’avant, ça c’est certain et ça je le dois à ma Chère poussette Yoyo de Babyzen !

« Avant » ça veut dire presque 3 ans en arrière, après la naissance de Choubidou, quand,  équipée déjà à l’époque d’une poussette hyper légère et aux plus petites dimensions possibles (après un benchmark trèèèès approfondi), j’ai fait mes premières sorties.

Quelques jours m’ont suffit pour :

  • maîtriser à merveille le surrélevage de poussette pour passer la porte cochère de mon d’immeuble,
  • distinguer de suite dans l’œil de ta comparse conductrice du même engin que toi si oui ou non elle va te laisser la priorité lors d’un croisage de poussette sur un trottoir de moins d’1m de large,
  • maudir à vie les bus parisiens et les mamans qui comme toi se permettent de le prendre, surtout quand il est bondé,
  • avoir une pensée très émue pour les handicapés pour qui circuler en fauteuil dans les transports en commun de la capitale relève quasi de l’impossible….

Avec tout ça, j’ai très vite compris où j’avais mis les pieds : dans le clan de MGP ! (Mamans Galériennes Parisiennes).

Car oui, je le sais, j’en suis sûre, je ne suis pas la seule (à Paris ou ailleurs) à avoir maugrée dans ma barbe un bon « P…..taaaaaaaaain ! » d’agacement de bon matin en conduisant ma poussette tout en piquant une bonne suée en plein mois de janvier….

Où veux-je en venir ? Et bien à ce moment précis où tu décides que ta poussette est bien utile en guise de caddie lorsque tu fais quelques courses mais que définitivement tu vas opter pour le porte-bébé afin notamment que ces satanées marches du métro ne soient plus un obstacle à ta mobilité….

Pendant 3/4 mois, je me suis donc beaucoup servie de mon porte bébé. Sauf qu’avec un bébé de 6/7kg, au bout d’un moment t’as le dos en vrac…..

Alors lorsqu’un jour de novembre 2012, j’ai découvert la Yoyo (je vous en avais parlé là) je me suis dit qu’elle était faite pour MOI et que je l’achèterai si j’avais un 2ème baby.

yoyo-babyzen

Finalement, je n’ai pas eu besoin de l’acheter puisque Babyzen me l’a gentiment offert afin que je teste leur tout nouveau modèle adapté aux bébés sorti cette année.

Après 2 mois de recul, sans surprise, je l’adore ! D’abord parce qu’elle est très belle, si si…Quand je vois les gros tanks que je croise parfois, je me dis que ma poussette a une sacrée ligne. Un design qui intrigue beaucoup d’ailleurs, je remarque souvent que les futures mamans se retournent sur son passage…Il m’est arrivé plusieurs fois d’être arrêtée dans la rue pour avoir mon avis sur la Yoyo (encore la semaine dernière à la pharmacie…).

Voici d’abord mes petites « infos vérité » :

  • un tout petit peu dommage que le guidon ne soit pas réglable, il est un chouia haut pour moi qui ne suis pas une grande gigue (1m60), cela dit je m’y suis vite habituée.
  • un petit peu dommage qu’il n’y ait pas un crochet de part et d’autre de la poussette pour permettre d’y accrocher les sacs des courses ou autres (le panier en dessous de la poussette n’est pas immense)
  • dommage que la visière de protection ne puisse pas se rabattre plus lorsqu’il y a du soleil, si j’ai le soleil dans le dos, Numérobis lui l’a dans la figure (j’y remédie en ayant toujours un grand lange avec moi)

Mais ces petits points d’amélioration sont largement compensés par ses gros points forts :

  • son design parfait et ses coloris inter-interchangeables plutôt funky (orange, jaune, bleu, rouge etc…)
  • sa légèreté et son petit gabarit ! Je peux la conduire d’une seule main (nanananère !)  et la porter facilement pour descendre du bus par exemple, avec ma Yoyo, je passe partout (plus de stress pour aller chez le kiné ou le pédiatre : oh yeah elle passe dans l’ascenseur !).
  • Enfin, son dernier gros atout qui finit de séduire les voyageurs ou ceux qui ne veulent pas voir traîner leur poussette dans leur entrée (ou ailleurs) : son pliage  qui vous permet de l’entreposer sans difficulté dans le coffre de la voiture ou même au sol derrière les sièges avant, ou encore de l’emporter avec vous en cabine dans les avions homologués (Air France et Corsair notamment).

Bref, si vous habitez en ville (qui plus est à Paris) et que vous n’avez pas de voiture comme nous (la Yoyo n’a pas de coque groupe 0), la Yoyo est LA poussette qu’il vous faut, ne cherchez plus et ce dès la naissance de Bébé (le hamac, avec son harnais de sécurité et sa chancelière intégrée, semble très confortable, Numérobis y dort très bien).

 Son prix :  439€ pour le modèle Yoyo 0+ et 519€ pour le modèle 0+ et 6+ (en vente chez Natalys par exemple et chez Pepa’s à Paris)

BIG UP Babyzen !

yoyo-babyzen-poussette-yoyo0+

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Share:
Previous Post Next Post

You may also like

3 Comments

  • Reply trentenaireinParis

    ahhhh le voici ! j’hésite j’hesite… ! elle me tente vraiment cette poussette !

    5 mars 2015 at 16 h 32 min
  • Reply Sophie K

    Je possède 2 poussettes Yoyo : une « première génération » achetée en janvier 2014 et une « revue et corrigée » acquise en février 2015. La couture au niveau de la capote de la plus ancienne vient de céder, laissant le plastique pointu jaillir hors de sa protection. C’est lorsque ma fille a failli se prendre ce plastique dans l’oeil que je me suis aperçue que la qualité des coutures et des matériaux étaient vraiment bas de gamme. C’est donc très cher pour ce que c’est. Je ne conseille absolument pas cette poussette.

    20 juillet 2015 at 12 h 56 min
    • Reply audenozenfants

      bonjour Sophie, en as tu fais part à la marque ?? La 2ème génération de Yoyo a été éditée en 2014. J’ai eu ma 1ère yoyo en mars 2014 puis j’ai du en acheter une seconde en juillet 2014 (la 1ère a été volé dans notre immeuble). J’ai donc ma yoyo depuis 1 an et je n’ai absolument rien à déplorer et pourtant j’en fait une utilisation plus que quotidienne. Pour ma part j’en suis plus que ravie et les mamans de mon entourage qui en ont une aussi. Je la trouve hyper maniable et surtout ultra légère et c’est exactement ce dont j’ai besoin à paris. Et pourtant elle est soumise à dure épreuve avec notre porte cochère et les trottoirs parisiens.
      Vraiment tu devrais faire remonter ton souci à la marque, ce doit être un défaut de fabrication. Bonne journée !

      21 juillet 2015 at 15 h 07 min

    Leave a Reply